Organisation et statut

L'importance des différents enseignements varie progressivement selon les cycles, qui sont eux-mêmes subdivisés en années et qui sont les suivants :

Cycle II : cycle des apprentissages fondamentaux

  • Première année : Cours préparatoire ou CP (6-7 ans).
  • Deuxième année : Cours élémentaire 1re année ou CE1 (7-8 ans).
  • Troisième année : Cours élémentaire 2e année ou CE2 (8-9 ans).

Cycle III : cycle de consolidation

  • Premième année : Cours moyen 1re année ou CM1 (9-10 ans).
  • Deuxième année : Cours moyen 2e année ou CM2 (10-11 ans).
  • La troisième année du cycle III se fait au collège en 6e (11-12 ans)

L'enseignement est généralement dispensé par un (ou une) professeur des écoles polyvalent (statut remplaçant progressivement celui d'instituteur). Celui-ci est chargé d'organiser l'enseignement des différentes matières en respectant notamment leur répartition horaire moyenne prévue dans les programmes :

  • maîtrise du langage et de la langue française qui comprend notamment l'expression orale, la lecture, la production d'écrits, la littérature, l'étude de la langue française (anciennement dénommée l'observation réfléchie de la langue française : grammaire, orthographe, vocabulaire, conjugaison),
  • l'éducation humaine : vie collective, histoire, géographie, l'initiation à une langue étrangère ou régionale,
  • l'éducation scientifique qui comprend les mathématiques, les sciences expérimentales, la technologie et l'informatique,
  • l'éducation physique et sportive,
  • l'éducation artistique : l'éducation musicale, arts visuels
  • l'éducation civique ou le vivre ensemble.

Juridiquement, comme les écoles maternelles, les écoles élémentaires ne sont pas des établissements publics autonomes : elles n'ont pas de budget de fonctionnement comme les établissements publics locaux d'enseignement (collèges et lycées). Les personnels enseignants dépendent de l'Éducation nationale. Ainsi le maire n'a aucune autorité sur les enseignants.

Du point de vue hiérarchique, les enseignants ne dépendent pas du directeur qui est statutairement un enseignant et dont les compétences, orientées spécifiquement vers le fonctionnement de l'école, n'ont pas d'incidence individuelle, notamment au plan pédagogique, même s'il est un élément de la chaîne hiérarchique (le courrier est adressé à la hiérarchie sous son couvert). Les enseignants relèvent de l'autorité d'un inspecteur de circonscription (Inspecteur de l'Éducation nationale ou IEN).

En revanche, la commune a la responsabilité des bâtiments, et finance les dépenses matérielles. Il existe aussi des coopératives d'école (OCCE). Les directeurs sont souvent, mais pas nécessairement, présidents de la coopérative de l'école à laquelle cotisent parfois les parents - de façon volontaire et sans obligation - et la mairie et qui avec un budget limité permet de financer des projetsde l'école. Les coopératives scolaires, dont le fonctionnement est encadré par des règles très strictes, sont supervisées par l'office central de la coopération à l'école. Par définition, elles sont des associations indépendantes à vocation éducative.

Emploi du temps

La semaine scolaire :

  • compte 24 heures d'enseignement, réparties sur neuf demi-journées
  • comprend les journées de lundi, mardi, mercredi (uniquement le matin), jeudi et vendredi
  • comporte au moins cinq matinées

Un jour d'école :

  • ne doit pas dépasser 5 heures 30 et une demi-journée ne doit pas dépasser 3 heures 30
  • comprend une pause méridienne d'au moins 1 heure 30
  • peut permettre aux écoles de bénéficier en plus d'activités pédagogiques

L'année scolaire compte 36 semaines, réparties en cinq périodes de travail.

À noter que, comme les écoles privées catholiques, les écoles publiques n'ont jamais fonctionné le dimanche.

La scolarité est répartie de septembre à juillet. La rentrée a lieu entre le 31 août et 5 septembre tandis que la fin d'année a lieu à la fin de la première semaine de juillet 5.

Programmes

Le Bulletin officiel spécial n°11 du 26 novembre 2015 est consacré aux programmes d'enseignement de l'école élémentaire et du collège. 

Retrouvez les programmes d'enseignement du cycle :

  • des apprentissages fondamentaux (cycle 2, du CP au CE2)
  • de consolidation (cycle 3, du CM1 à la sixième)
  • des approfondissements (cycle 4, de la cinquième à la troisième)

Au BO spécial du 26 novembre 2015 : programmes d'enseignement de l'école élémentaire et du collège

Des ajustements à la rentrée 2018

Le Bulletin officiel du 26 juillet 2018 précise les ajustements apportés aux programmes scolaires de français, mathématiques et enseignement moral et civique à la rentrée 2018, afin de prendre en compte les résultats obtenus par la France lors des grandes enquêtes internationales en matière éducative et de renforcer la maîtrise des savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter, respecter autrui.

Consultez les textes officiels :
Cycle des apprentissages fondamentaux (cycle 2), cycle de consolidation (cycle 3) et cycle des approfondissements (cycle 4) : modification
Programme d’enseignement moral et civique de l’école et du collège : modification
Chant choral : enseignement facultatif au collège, programme de chant choral

 

Textes de référence :

Programmes de l'école élémentaire
Bulletin officiel spécial n°11 du 26 novembre 2015

Cycles d'enseignement : école primaire et collège
décret n° 2013-682 du 24 juillet 2013

Enseignement de la langue des signes française dès la maternelle
B.O. n°33 du 4 septembre 2008
Objectifs et programme  
Conditions de mise en œuvre du programme

Sources :

Ministère de l'Éducation Nationale

Wikipédia